Activités

«L’amélioration du monde peut s’accomplir par des actes purs et bons, par une conduite louable et convenable.» —Bahá’u’lláh

Avec leurs amis et leurs voisins, les bahá’ís participent à un ensemble de projets visant, entre autres, à éduquer les enfants, à donner aux jeunes des moyens d’agir avec responsabilité  et à développer leurs propres capacités morales et spirituelles pour pouvoir mieux servir l’humanité. Ils ont aussi des activités de service, des réunions pour célébrer les fêtes bahá’íes et d’autres événements, réunions auxquelles tout un chacun est invité à participer.

Les bahá’ís se réunissent régulièrement pour des activités ouvertes à tous: des activités sociales et éducatives prévues pour les enfants et les pré-jeunes, des cercles d’étude pour explorer ensemble les enseignements de Bahá’u’lláh, des réunions dévotionnelles.

Classes d’enfants

Une éducation qui repose sur le développement des capacités morales de l’enfant, est essentielle au bien-être de la famille humaine. C’est grâce à elle que les enfants pourront développer leur capacité de vivre des relations humaines authentiques, de faire preuve de sens civique et de travailler en coopération.

Une éducation qui repose sur le développement des capacités morales de l’enfant, est essentielle au bien-être de la famille humaine. C’est grâce à elle que les enfants pourront développer leur capacité de vivre des relations humaines authentiques, de faire preuve de sens civique et de travailler en coopération.

Dans beaucoup de régions au Luxembourg les bahá’ís tiennent des classes régulières pour enfants. Ces classes sont ouvertes à tout enfant, indépendamment de son appartenance religieuse, ethnique ou sociale. Elles offrent un programme d’éducation morale et spirituelle qui incorpore histoires, jeux et activités artistiques. Tout en favorisant les amitiés, les classes s’efforcent de créer un milieu propice à l’épanouissement des aptitudes et des talents des enfants.

L’enseignement dans ces classes familiarise les enfants avec les principes moraux et explore la vie d’éminents éducateurs spirituels comme Bouddha, Moïse, Jésus Christ, Mohammed, le Báb et Bahá’u’lláh. Les approches éducatives ont comme objectif de susciter chez l’enfant la compréhension de principes spirituels et moraux universels qui sont à la base du progrès de l’humanité au cours des âges, ainsi qu’un profond respect de la science. Largement tirés des écrits bahá’ís, les enseignements dans ces classes visent à instiller chez les enfants l’amour de l’humanité dans toute sa diversité.

Groupes de pré-jeunes

«Alors que les tendances mondiales dépeignent cette tranche d’âge comme étant problématique, perdue dans les affres d’une mutation physique et émotionnelle tumultueuse, indifférentes et introvertie, la communauté bahá’íe avance résolument dans la direction opposée, voyant à la place chez le pré-jeune un altruisme, un sens aigu de la justice, un enthousiasme à apprendre sur l’univers et un désir de contribuer à la construction d’un monde meilleur.»—Maison Universelle de Justice

Les bahá’ís considèrent que l’âge de l’adolescence de 12-15 ans, transition souvent critique entre l’enfance et l’âge adulte est en même temps propice au développement de la personnalité et de l’être. Développement qui a besoin d’un accompagnement spécifique. C’est pourquoi un programme pédagogique particulier a été développé offrant aux jeunes adolescents un cadre de partage, de questionnement. d’épanouissement et d’amusement. Le programme les soutient dans les différentes situations qu’ils rencontrent quotidiennement dans leur vie et il les aide à prendre des décisions réfléchies et autonomes, en s’appuyant sur des concepts moraux sains.

L’objectif principal du cursus proposé est de développer les facultés intellectuelles et spirituelles des jeunes adolescents, c’est à dire de permettre d’accroître leurs meilleures potentialités, leurs qualités d’âme comme leurs capacités de raisonnement, afin qu’ils puissent d’une part, s’épanouir personnellement et d’autre part, mettre leurs aptitudes au service des autres.

Cercles d’études

Un nombre toujours croissant de personnes sont conscients du fait que notre société se trouve dans une période de changement radical et de recherche intense d’orientation. Au cœur de la Révélation de Bahá’u’lláh se trouve la force de transformation de la personne aussi bien que celle de la société. La transformation de la personne n’est pas un processus isolé, ascétique ou centré complètement sur l’accomplissement de soi-même.

Ainsi, les bahá’ís s’engagent activement dans le développement du savoir, des compétences et de la compréhension spirituelle qui les rendent aptes à agir en tant que ressources humaines efficaces et qui sont vitaux dans le processus de transformation personnelle et sociale qu’ils ont intégré. Actuellement, un tel apprentissage collectif se fait sous la forme de cercles d’études, qui constituent un processus d’apprentissage local direct dans lequel tous coopèrent et qui se fait dans toutes les communautés bahá’íes du monde. Ces classes accueillent tout un chacun, quelles que soient ses idées et ses croyances. Basés sur des textes des Écrits bahá’ís, ces cercles d’étude offrent la possibilité de gagner de nouvelles connaissances ou d’arriver à une plus profonde compréhension de la réalité spirituelle de chaque être humain.

Réunions dévotionnelles

La Parole de Dieu, disent les Écrits bahá’ís, donne de l’inspiration, rajeunit les âmes, réjouit les cœurs et renouvelle le sens de la vie. Ainsi, les bahá’ís préparent des réunions de prières chez eux et dans des lieux publics pour bénéficier de ces avantages en priant et lisant ensemble des Écrits bahá’ís et d’autres Écrits sacrés et pour créer un environnement d’unité et d’harmonie.

La prière est un élément central dans toutes les traditions religieuses et ces rencontres soulignent sa nature universelle. La prière nous offre une occasion de communier avec notre Créateur, de puiser des forces dans le pouvoir revitalisant de la Parole de Dieu et de contempler et apprécier plus profondément nos vies. Ces rencontres, souvent simples, sont composées d’éléments variés, selon les goûts des participants et quelles que soient leurs origines religieuses; musique, repas et discussion en sont souvent des composantes, même si le but premier est d’utiliser le pouvoir de la prière pour transformer, unifier et revitaliser les participants.

Pour beaucoup de personnes, ces rencontres deviennent un refuge rafraîchissant face aux aspects discordants et au train-train de la vie quotidienne. Les participants peuvent méditer sur des principes spirituels et mieux voir comment appliquer ces principes aux affaires quotidiennes.

Une activité vous intéresse? Consulter le calendrier d’activités.