Le temple pour l’Amérique du Sud éveille le sens du sacré

SANTIAGO, publié le 6 décembre 2016 – De plus en plus de personnes découvrent actuellement la maison d’adoration bahá’íe récemment inaugurée à Santiago du Chili. Et beaucoup d’entre elles redécouvrent le sens du sacré, tandis qu’elles sont comme enveloppées par les ailes de verre et de marbre du temple.

Le temple a déjà reçu plus de 25 000 visiteurs depuis son inauguration en octobre. Qu’ils viennent de Santiago ou de régions plus éloignées, ils sont attirés par la maison d’adoration pour différentes raisons. Certains sont désireux de voir le bâtiment qui a gagné des éloges internationaux pour son architecture. D’autres, intéressés au sujet d’un temple inspiré par une Foi dont ils savent peut-être peu de choses, viennent pour en apprendre davantage. Et d’autres encore viennent à la recherche d’un sens du sacré qui se perd dans le monde d’aujourd’hui.

« Nous nous attendions à un grand nombre de visiteurs, mais nous avons été surpris par le nombre de personnes qui sont venues au cours du premier mois seulement », a expliqué Jenny Perez, une représentante de la communauté bahá’íe chilienne.

« Nous nous attendions à un grand nombre de visiteurs, mais nous avons été surpris par le nombre de personnes qui sont venues au cours du premier mois seulement », a expliqué Jenny Perez, une représentante de la communauté bahá’íe chilienne.

Avec ce grand afflux de visiteurs, un lien se tisse entre la ville et le temple, perché sur les contreforts de la cordillère des Andes qui la surplombe. Ceux qui arrivent trouvent non seulement un magnifique endroit pour la contemplation et la prière, ouvert à tous, mais aussi un lieu où puiser l’inspiration et se reconnecter à un but plus élevé.

Les grands médias et les sites internet ont tenté de saisir l’expérience de la visite du temple par des moyens novateurs, telle la photographie à 360 degrés.

Afin d’enrichir l’expérience de ceux qui viennent, la communauté bahá’íe a ouvert des espaces informels sur les terrains du temple pour des échanges d’idées. Ces espaces permettent aux visiteurs intéressés d’en apprendre davantage sur la nature et sur le but de la maison d’adoration et également d’explorer des thèmes et des concepts spirituels ou encore de réfléchir aux implications d’une vie dédiée à l’amélioration de la société.

« Nous espérons que le temple sera un endroit où les gens pourront apprendre, dans la mesure où ils le souhaitent, à mieux comprendre ce que peut être une expérience spirituelle ou sacrée, et comment elle est liée à la manière dont chacun de nous contribue au bien- être de l’autre et du monde », a expliqué Mme Perez.

.