Une mosaïque mondiale prend forme

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 13 octobre 2017 – Des nations insulaires qui parsèment le Pacifique aux vastes terres des Amériques, les préparatifs dans des dizaines de milliers de localités pour le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh se traduisent par une floraison d’activités.

Inspirés par cette période importante, individus et communautés ont produit des œuvres d’art originales, dont des films, des peintures, des poèmes et de la musique. Des récits d’actes de service désintéressés empreints de sacrifice se sont multipliées et en ont engendré un grand nombre d’autres. Des rassemblements de prière et de célébration ont déjà lieu dans de nombreuses parties du monde, rassemblant des personnes de tous les horizons.

Dans l’ensemble de la République démocratique du Congo (l’un des premiers pays au monde à être chargé de la construction d’une maison d’adoration bahá’íe nationale), les plans pour le bicentenaire dans les villes et les villages devraient attirer une large participation. Pour commencer la période des célébrations du bicentenaire au début du mois, près de 900 personnes ont défilé sur trois kilomètres dans les rues de Lubumbashi, brandissant des banderoles et chantant des chansons. La vidéo est disponible en cliquant sur ce lien : http://news.bahai.org/story/1206/

Le Japon a la plus forte concentration de lieux de culte au monde. En signe d’adoration pour commémorer cette période du bicentenaire, la communauté bahá’íe de Yamaguchi a honoré l’héritage spirituel de la ville en visitant ses sites historiques sacrés – dont certains ont plus de 1 000 ans – et, avec un sens aigu de révérence, en priant dans chacun d’eux.

En signe d’adoration inspiré par le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, la communauté bahá’íe de Yamaguchi, au Japon, a honoré le patrimoine spirituel de la ville en visitant ses sites historiques sacrés – dont certains ont plus de 1 000 ans – et, avec un sens aigu de révérence, en priant dans chacun d’eux.

 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, le village reculé de Daga avait besoin d’une photocopieuse capable d’imprimer des invitations pour la célébration du bicentenaire pour des milliers de personnes. Un groupe d’amis a transporté la machine à travers les montagnes et les forêts pour la livrer au village. On s’attend à ce que plus de 4 000 personnes assistent aux célébrations du week-end prochain.

Afin d’imprimer les milliers d’invitations nécessaires pour les célébrations du bicentenaire dans le village de Daga en Papouasie-Nouvelle-Guinée, un groupe d’amis a transporté une photocopieuse à travers les montagnes.

 

Les communautés bahá’íes des Pays-Bas ont organisé avec enthousiasme des célébrations dans leurs localités. Le service postal national a émis un timbre en édition limitée, conçu par les bahá’ís du pays, en l’honneur de cette importante occasion. La communauté bahá’íe néerlandaise a utilisé ces timbres pour envoyer des invitations aux célébrations du bicentenaire dans leur pays.

Aux Pays-Bas, le service postal national a émis deux timbres en édition limitée conçus pour le bicentenaire. Sur ce timbre figure une calligraphie de l’artiste persan Mishkin-Qalam.

 

L’État indien du Karnataka a connu la pire sécheresse depuis plus de quatre décennies, ce qui a eu un impact significatif sur l’agriculture de la région. Les familles de la communauté bahá’íe d’un des villages ont décidé de mettre chacune de côté un demi-kilo de riz pour pouvoir accueillir et nourrir les 1 500 habitants de leur village pendant les célébrations du bicentenaire.

Un village de l’État du Karnataka a connu une sécheresse extrême qui a affecté de manière significative l’agriculture dans la région cette année. Les familles de la communauté bahá’íe ont décidé de mettre chacune de côté un demi-kilo de riz pour pouvoir accueillir et nourrir les 1 500 habitants de leur village pendant les célébrations du bicentenaire.

Un groupe de jeunes d’El Chamizo en Colombie, animé par les enseignements de Bahá’u’lláh sur l’unité et l’unicité, a demandé la permission de commémorer le bicentenaire de sa naissance dans leur école. Soixante personnes, y compris des enseignants, des parents et des camarades de classe, ont assisté à la célébration qui comprenait des récits émouvants de la vie de Bahá’u’lláh.

Les célébrations du bicentenaire dans une école d’El Chamizo, en Colombie

 

Un film sur le développement de la religion bahá’íe au Kazakhstan sera présenté lors d’une commémoration du bicentenaire au niveau national.

Au Kazakhstan, l’approche du bicentenaire a inspiré la réalisation d’un film sur l’histoire de la Foi dans le pays, à commencer par son arrivée dans la région au 19e siècle. Le film débute par l’histoire de la communauté vibrante d’Ishqabad (dans le Turkménistan moderne) qui a construit la première maison d’adoration bahá’íe. Une bande-annonce peut être visionnée sur le site du bicentenaire.

Un film sur le développement de la religion bahá’íe au Kazakhstan sera présenté lors d’une commémoration du bicentenaire au niveau national

 

La communauté bahá’íe d’Irlande a créé une série de 95 clips vidéo sur la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh, en publiant une chaque jour jusqu’au bicentenaire.

La communauté bahá’íe d’Irlande a créé une série de 95 clips vidéo sur la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh en l’honneur du 200e anniversaire de sa naissance. Une vidéo a été publiée chaque jour et cela se poursuivra jusqu’au bicentenaire.

La communauté bahá’íe d’Irlande a créé une série de 95 clips vidéo sur la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh, en publiant une chaque jour jusqu’au bicentenaire.

 

 

Une mosaïque de l’humanité, riche et noble, accomplissant des actes d’adoration et de service, commence à se former à travers toute la planète.

L’occasion incite des personnes du monde entier à réfléchir sur la vie d’une figure qui a accepté 40 ans d’emprisonnement et d’exil pour proclamer l’unité de l’humanité en inspirant des générations à contribuer à la construction d’un monde juste et pacifique.